R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2007

[2007-06] Vulnérabilité des petites populations naturelles : approches expérimentales et prédictives des mécanismes d’extinction

Coordination : Jean-François Le Galliard et Régis Ferrière - UMR 7625

Objectifs

La résolution de la crise d’extinction massive d’espèces et de populations est un enjeu sociétal majeur. Pour résoudre cette crise, les gestionnaires disposent de mesures conservatoires dédiées à la protection de petites populations vulnérables. Une méthode très répandue pour guider ces programmes conservatoires est l’analyse de viabilité de population ou Population Viability Analysis (PVA). La PVA est un outil qui repose sur la théorie des processus stochastiques pour estimer la taille future et le risque d’extinction des populations. Cependant, notre compréhension de la dynamique des petites populations est relativement faible et il n’y a pratiquement aucun test scientifique de la capacité prédictive de la PVA. Ici, nous proposons dans un premier temps de mettre en question l’outil PVA en testant la théorie des processus stochastiques avec des études expérimentales sur les dynamiques d’extinction. Nous appliquerons dans un deuxième temps les leçons de ces travaux fondamentaux pour guider des mesures conservatoires durables dans le département de la Seine-et-Marne, un « site-laboratoire » pour l’étude de la biodiversité. Notre objectif global est d’acquérir une meilleure connaissance sur la dynamique des petites populations et sur les mécanismes menant à l’extinction des populations afin d’améliorer l’efficacité des mesures conservatoires.

Coordination : LE GALLIARD Jean-François