R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2007

[2007-18] Risques environnementaux des systèmes de culture et conception de systèmes durables : modélisation et inférence Bayésienne.

Coordination : Jacques Gignoux - UMR 7618

Contexte scientifique

La durabilité d’un système de culture dépend directement de sa capacité à préserver le stock de matières organiques dans le sol.

En effet, ce stock représente un réservoir de fertilité essentiel pour les plantes. Il est aussi garant de la structure agrégée d’un sol et de sa cultivabilité. En outre, à l’échelle globale, la baisse des stocks de carbone des sols est susceptible d’accélérer le réchauffement climatique (les sols représentent un stock de carbone deux fois supérieur à celui de l’atmosphère).

La mise en culture d’un sol contribue en général à l’appauvrir en matières organiques, au moins pendant les premières années. Cet appauvrissement pourrait être accentué par l’utilisation des résidus de culture comme matière première pour la production de biocarburants dits de seconde génération.

Les résidus de culture constituent en effet, avec la biomasse racinaire des plantes, le principal apport de matières organiques dans les sols cultivés. Dans ce contexte, il nous a paru important d’évaluer la valorisation énergétique des résidus de culture – et plus généralement différents modes de gestion des résidus - sur les stocks de matières organiques des sols.

Coordination : GIGNOUX Jacques