R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2008

[2008-02] Contamination de l’environnement francilien par les nouveaux micropolluants halogénés : impact sur la qualité de l’air, des sols et des écosystèmes aquatiques

Coordination : Marc Chevreuil - UMR 7619 Sisyphe

Contexte scientifique

Les activités anthropiques génèrent la dispersion dans l’environnement de nombreux composés organiques xénobiotiques (étrangers aux organismes vivants) qui présentent un risque d’effets toxiques ou indésirables. De récents travaux ont mis en évidence la diffusion à l’échelle globale d’une nouvelle famille de micropolluants employés contre retardateurs de flamme dans les matériaux (textiles, plastiques…) et les équipements électroniques. La famille des ignifuges bromés (IB) rassemble essentiellement les éthers de biphényles polybromés (PBDE) et le tétrabromobisphénol A (TBBPA). Les PBDE sont très proches des PCB sur le plan structural et sont considérés comme des perturbateurs endocriniens agissant, entre autres cibles, sur la thyroïde. Le TBBPA est lui aussi considéré comme un perturbateur de la thyroïde. Les IB sont émis essentiellement en milieu urbain par volatilisation passive depuis les matériaux qui les contiennent (ex : composants électroniques), mais leur devenir dans l’environnement demeure encore mal connu, notamment dans les écosystèmes aquatiques.

Coordination : Marc Chevreuil