R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2010

[2010-08] Codigestion de déchets organiques : optimisation des rendements de dégradation des fractions lignocellulosiques et des conditions de dégradaion de micro-polluants organiques

Objectifs scientifiques

Le traitement des déchets fermentescibles par méthanisation est un élément de réponse prometteur aux enjeux actuels de gestion des déchets. En effet, la méthanisation permet la production de biogaz (ENR) valorisable sur le plan énergétique et pourrait contribuer à atteindre des
objectifs fixés au niveau européen stipulant que 21% de l’électricité produite en France devra être d’origine renouvelable d’ici 2010 (DE 2001/77/CE du 27/09/2001). Elle peut aussi contribuer à une limitation des impacts environnementaux, car elle réduit la masse des déchets, jusqu’à 40%, et les digestats peuvent souvent être valorisés en amendement organique. De 147 kt en 2006 (Ademe ITOM, 2006), les quantités de déchets traités par méthanisation en France devraient connaître une forte croissance.

- Objectif 1 : Identification de leviers d’amélioration des performances de méthanisation des déchets lignocellulosiques, par l’étude de la colonisation microbienne des substrats, étape déterminante de la
biodégradation. Les matériaux lignocellulosiques représentent plus de 50% en masse des DMA et sont difficilement dégradables lors de la méthanisation. Leur hydrolyse est une étape limitante majeure, d’où la nécessité d’identifier de tels leviers.

- Objectif 2 : Identification de paramètres opérationnels favorisant une bonne dégradation des micropolluants organiques génotoxiques et reprotoxiques. Seront notamment comparées la digestion de biodéchets collectés sélectivement et la digestion d’OMR.

- Objectif 3 : Synthèse collective des résultats des objectifs 1 et 2, dans le but d’émettre des recommandations en termes de stratégies opératoires de codigestion.

Coordination : BIZE Ariane