R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2011

[2011-01] Les ‘migrations environnementales’ entre le Bangladesh et l’Inde : quel impact sur les relations bilatérales entre ces deux Etats ?

Coordinateur : Catherine Withol de Wenden - CERI

Objectifs scientifiques

Cette recherche se propose tout d’abord d’interroger le caractère environnemental de ces déplacements de population. Les « migrations environnementales » constituent en effet un nouvel objet de recherche encore peu exploité sur lequel il n’existe aucun consensus scientifique et politique,
notamment concernant la définition et l’existence d’une relation causale entre migration, environnement et changement climatique.

Il s’agit donc de consacrer la première partie de ce travail de recherche à tenter d’apporter une contribution au débat scientifique autour des « migrations environnementales ». Alors même que la décision de partir est souvent le
résultat d’une imbrication de différents facteurs sociaux et économiques, dans quelle mesure peut on attribuer cette décision principalement au facteur environnemental, justifiant alors l’appellation migrations environnementales
 » ? C’est en réalisant un important travail d’enquête sur le terrain en Inde et au Bangladesh, en vue de rassembler des données empiriques qui font actuellement
défaut à la recherche scientifique sur le sujet, que des éléments de réponse pourront être apportés.

Mais, il ne s’agit pas seulement de s’intéresser au caractère environnemental de ces flux migratoires pour les comprendre. S’il est indispensable de prendre en compte les facteurs externes comme l’environnement pour expliquer une décision, ou une obligation de migrer, il est également nécessaire de s’intéresser aux facteurs internes comme les stratégies individuelles ou collectives des migrants eux mêmes. Pourquoi une partie des migrants bangladais choisissent ils
de se réinstaller en Inde et non au Bangladesh, dans une région proche de leur lieu d’origine ? Pour répondre à cette question, mes questions de recherche me
portent à m’intéresser pour le moment à la présence ou à l’absence de réseaux bangladais transnationaux –familiaux, sociaux ou autre en Inde ainsi qu’aux affinités culturelles, linguistiques et religieuses entre les populations du Bangladesh et des régions indiennes avoisinantes.

En outre, il s’agira d’identifier les caractéristiques des migrants eux mêmes et de dresser dans la mesure du possible un profil de ces « migrants environnementaux », afin de tester là encore la pertinence de ce qualificatif.

Coordination : WITHOL DE WENDEN Catherine

Télécharger la fiche projet

JPEG - 426.7 ko