R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2011

[2011-04] Vulnérabilité du C stable et labile du sol aux changements climatiques : mise en évidence, facteurs explicatifs et intégration dans un modèle de biosphère spatialisée

Coordonnateur : Claire Chenu - Bioemco

Objectifs scientifiques

L’utilisation d’échantillons de sol provenant de parcelles maintenues en jachère nue (sans végétation et donc sans apport de carbone) pendant plusieurs décennies doit permettre une avancée très significative sur ce sujet.

En effet, au cours du temps le C labile de ces sols a été préférentiellement
minéralisé, et le carbone résiduel du sol est fortement enrichi en C stable (Barré et al.,2010). Les sols de jachère nue de très longue durée (> 50 ans) constituent
par conséquent un matériau unique pour quantifier, isoler et étudier la constitution et les propriétés des matières organiques stables des sols. Ces sols peuvent en particulier permettre de comparer la vulnérabilité des MO labiles ou stables à une augmentation de température.

La possibilité de disposer d’échantillons de sol enrichis en C stable dans des jachères nues de longue durée a généré un effort de recherche associant différentes équipes franciliennes et internationales. A ce jour, nous avons pu :

  • analyser les dynamiques de perte de C dans les jachères nues de longue durée et estimer par modélisation la taille du compartiment stable dans 6 sites européens
  • établir les cinétiques de minéralisation en conditions contrôlées du C stable isolé sur le site de Versailles, en comparaison à celles d’un sol cultivé
  • établir la constitution granulométrique du C stable des sols.

L’effort de recherche actuel entrepris, dans le cadre de différents programmes, permettra donc bientôt de disposer d’informations sans équivalent à ce jour sur la
qualité chimique des MO stables et les processus qui expliquent leur stabilisation pour des durées aussi longues. Ceci fournit un cadre d’interprétation et de référence précieux, permettant d’aborder et approfondir la question de la vulnérabilité à la température des MO stables des sols, ce qui constitue l’objectif de la thèse.

Coordination : CHENU Claire

Télécharger la fiche projet

JPEG - 454.7 ko