R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2011

[2011-06] Changements socioculturels et reconstruction identitaire à Fuerabamba, une communauté paysanne prochainement déplacée par une entreprise minière au Pérou

Coordonnateur : Carmen Salazar-Soler - MASCIPO : Mondes Américains, Sociétés, Circulations, Pouvoirs (XVème - XXIème siècle) UMR 8169 (EHESS)

Objectifs scientifiques

Le village de Fuerabamba va être déplacé et réinstallée au second semestre 2011 par l’entreprise minière suisse Xstrata. Il s’agit d’un déplacement « accepté » par les habitants. A défaut d’alternatives, ils ont décidé de tirer le meilleur parti de la situation ; des mesures de compensation intéressantes et des promesses de « développement » de la part de Xstrata. Les habitants de Fuerabamba n’ont pas souhaité l’intervention d’ONG ni la médiation de l’Etat dans ce projet. L’« acceptation » de la présence minière d’une part, et de leur prochain déplacement,
d’autre part, font de ce projet minier appelé « Las Bambas » une situation inédite au Pérou. Ce projet contraste s’oppose aux tendances générales très conflictuelles
lorsque des populations paysannes sont confrontées à des entreprises extractives, et d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un déplacement.

Le déplacement est conçu et appréhendé par les acteurs locaux comme une transformation radicale de la pauvreté des communautés paysannes, voire de la « misère » comme le voient certains, vers le « développement », l’accès aux services de santé, à une meilleure éducation et aux infrastructures de communication, entre autres. Cet « accès au développement » souvent perçu par un aspect essentiellement économique, marque aussi le passage de ce qui est perçu comme une situation archaïque et arriérée de paysans andins, vers des statuts socialement plus valorisants comme employés, ouvriers, ou commerçants. Pour cela, l’entreprise a prévu pour les habitants des formations
en hôtellerie, restauration, « gestion d’entreprise », ainsi que des formations de construction et de maçonnerie.

Avant de nous appuyer sur les théories du développement, nous voulons observer et interpréter cette situation concrète où nous confrontons un projet de développement au problème de sa « réelle » soutenabilité.

Coordination : SALAZAR-SOLER Carmen

Télécharger la fiche projet

JPEG - 432.5 ko