R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2012

[2012-10] Dynamique des micro-organismes BIOéRodEurs des rEciFs coralliens et influence sur les pRoxiesgéochimiquES : des indicateurs permettant d’améliorer les révisiONS climatiques et la protection des ressourcEs des populations locales

Coordonnateur : Aline Tribollet - Institut de Recherche pour le Développement, UMR IPSL-LOCEAN (UPMC / IRD / CNRS / MNHN) – Équipe Paléoproxus

Objectifs scientifiques

Afin de faire évoluer les modèles biologiques et biogéochimiques développés en milieu corallien, le projet BIOREEF RESPONSE a pour objectif de déterminer d’une part les effets à long terme des perturbations anthropiques et du changement climatique sur les principaux organismes responsables de l’érosion des récifs coralliens, les microbioérodeurs, et d’autre part, les effets de ces organismes sur les proxies géochimiques des archives biologiques carbonatées.

Pour atteindre ces objectifs, il s’agira d’adresser simultanément les deux questions suivantes, dans le cadre d’une expérience à caractère pluridisciplinaire :

  • Comment les communautés de microbioérodeurs (recrutement, successions, diversité, abondance) et leurs taux de bioérosion varient-ils sur des échelles temporelles longues en milieu corallien dans le contexte du changement climatique et de l’intensification des pressions anthropiques ?
  • Comment les variations temporelles des taux de microbioérosion influencent-elles les proxies géochimiques contenus dans les archives carbonatées telles que les squelettes de coraux ?

Les questions dérivées des deux questions précédentes sont :

  • Les taux de microbioérosion varient-ils de façon saisonnière et interannuelle ? Si tel est le cas, quels sont les principaux facteurs environnementaux influençant l’activité des microbioérodeurs ?
  • Comment de telles variations affectent-elles l’équilibre entre l’accrétion et l’érosion récifales (cycle biogéochimique des carbonates) ? Rendent-elles les récifs encore plus vulnérables aux changements environnementaux à court, moyen et long terme ?
  • La signature des microbioérodeurs dans les archives géochimiques peut-elle être utilisée comme un nouvel indicateur afin d’améliorer les reconstructions des environnements passés et ainsi permettre des prévisions plus fiables de l’évolution des récifs d’ici la fin du siècle ?

Coordination : TRIBOLLET Aline

Télécharger la fiche projet

JPEG - 521.1 ko