R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2013

[2013-06] Etude de l’influence de l’anthropisation sur l’intégrité génétique des populations de pommiers sauvages et restauration de populations

Coordonnateur : Tatiana Giraud - Ecologie, Systématique et Evolution

Objectifs scientifiques

L’objectif de cette nouvelle thèse est donc d’intensifier l’échantillonnage du pommier sauvage en France, et encore plus dans certaines régions (Ile de France,
PACA, Bretagne) pour déterminer quelle est la structuration génétique fine des populations du pommier sauvage et si les niveaux d’introgression dépendent des régions, et/ou de l’histoire des cultures et de la fragmentation des pommiers à fine échelle. Des variétés locales de pommiers cultivées de ces régions, et en particulier d’Ile-de-France, seront également caractérisées pour déterminer
si la contribution du pommier sauvage s’est faite depuis les populations locales de pommier sauvage et si elle dépend de l’usage des pommes (cidre versus dessert).

Ce projet vise donc à évaluer :

  • la diversité génétique et la structuration des populations françaises de pommiers sauvages ;
  • le niveau d’introgression du pommier sauvage par le pommier cultivé et si cette pollution dépend du degré d’anthropisation de la région (en particulier de la présence de vergers cultivés et lafragmentation des forêts) ;
  • identifier des populations « pures » de pommiers sauvages, non introgressées par le pommier domestique, et provenant des grands groupes génétiques existant en France, pour établir des vergers conservatoires de pommiers sauvages, qui puissent servir à la réintroduction d’arbres dans les écosystèmes forestiers et agroforestiers.

Coordination : GIRAUD Tatiana

Télécharger la fiche projet

JPEG - 382.1 ko