R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2014

[2014-03] Vers un mécanisme universel de contrôle du bilan stockage-déstockage du carbone organique : approfondissements théoriques, généralisation aux milieux aquatiques et cultivés

Coordonnateur : Luc Abbadie - iEES Paris

Objectifs scientifiques

Le mécanisme de priming effect correspond à l’augmentation ou la diminution de la vitesse de minéralisation de la matière organique stabilisée de poids moléculaire élevé par l’apport de matière organique labile de poids moléculaire moyen à faible ; il pourrait s’opérer aussi bien en milieu terrestre qu’aquatique. Or, l’étape organique du cycle du carbone est cruciale pour de nombreuses problématiques d’environnement et de développement durable. Sur les continents, les stocks de carbone de la végétation et du sol sont trois fois plus élevés que celui de l’atmosphère : leurs dynamiques à court et à moyen termes se traduisent par des rétro- actions positives ou négatives sur la composition chimique de l’atmosphère et, par conséquent, sur le climat. Un mécanisme analogue est attendu au niveau des océans, avec une envergure potentiellement considérable, et qui pourrait permettre d’élucider la cause de la « disparition » de 50% du carbone organique - comme fréquemment évoquée par les géochimistes - au cours du transfert entre le continent et les sédiments océaniques profonds.

Coordination : ABBADIE Luc

Télécharger la fiche projet