R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2005

FRAGILE : Forum des Sciences du Vivant pour la Recherche et l’Analyse Intégrée en vue d’une Gestion Multi-acteur de la Biodiversité d’Ile de France

Coordination : Martin O’connor - UVSQ (C3ED)

Objectifs scientifiques

Le principal objectif du programme FRAGILE est d’établir, à l’échelle de l’Île-de-France, les capacités d’observatoire, de veille et de service d’expertise scientifiques adéquate pour une gestion intégrée des ressources de biodiversité de la région. Cet objectif sera poursuivi à travers :

  • la mobilisation d’une capacité scientifique interdisciplinaire,
  • la mise en œuvre d’une plate-forme de réseau pour le partage de connaissances
  • le renforcement des programmes d’éducation (enseignement secondaire et supérieur, formations professionnelle et continue, initiation du public) dans la région.

Notre approche globale consiste à mobiliser l’expertise collective à travers la mise en place d’un partenariat de travail centré sur l’Ile de France en collaboration étroite avec l’expertise nationale et européenne. Cinq organisations scientifiques, toutes actives en Île-de-France, se réunissent pour constituer le « noyau » du consortium FRAGILE.

Les cinq partenaires principaux s’entourent d’un réseau important d’autres organisations — universités, instituts nationaux de recherche et de formation, ONG et institutions européennes et internationales — qui participeront aux activités du Programme FRAGILE.

Problématique

La spécificité de FRAGILE consiste en l’articulation des connaissances scientifiques aux préoccupations des acteurs sur le terrain, moyennant un cadre d’évaluation multicritères et multi-acteurs des enjeux et des options d’une gestion intégrée de la biodiversité. Sur le plan scientifique, l’analyse menée par le laboratoire LEGS de CNRS avec Paris 13 et le MNHN vise deux niveaux de la diversité biologique : le niveau de l’espèce et le niveau génétique (l’abeille et les fourmis sont utilisées comme bio-indicateurs).

En complément à ces travaux scientifiques de pointe, plusieurs « études d’école » établissent des procédures de mobilisation des connaissances dans des contextes d’activité économique et d’arbitrage sur les conflits d’usage des « fonctions environnementales » en Ile de France. Ces cas d’école sont développés en collaboration étroite avec les intéressés, notamment les acteurs concernés par les interactions entre l’agriculture et la biodiversité, ainsi que le monde politique – à plusieurs niveaux de décision.

Les questions territoriales franciliennes rejoignent ainsi les axes de réflexion plus large (agriculture soutenable, qualité de produits et de procédés de production, PAC, etc.). Enfin, les démarches scientifiques (biologiques et socio-économiques) sont complétées par des pratiques de médiation de connaissances environnementales, moyennant notamment des outils multimédias démontrés dans le cadre des projets récents (VIRTUALIS, ALARM, SOS–II, etc.).

Etapes

La Charte régionale de la Biodiversité formalise la volonté des acteurs de la région Ile-de-France de faire connaître, de préserver et de gérer la biodiversité et les milieux naturels régionaux. Pour honorer l’ambition de la Charte il faut que ces déclarations d’intention soient traduites en procédures opérationnelles aussi bien pour les acteurs du monde économique que pour les autorités territoriales.

L’objectif global du projet FRAGILE est de développer des méthodes efficaces pour la mobilisation des connaissances scientifiques pour une meilleure prise en compte de la biodiversité au sein des stratégies des acteurs du développement territorial en Ile de France.
- Le projet vise à développer des procédures d’identification, de sélection et d’utilisation d’indicateurs de l’évolution de la biodiversité aux échelles locale et régionale.
- Dans ce cadre global, des analyses originales en sciences biologiques et environnementales sur la pertinence des espèces bio-indicatrices et des marqueurs moléculaires, serviront comme « cas d’école » dans le cadre de l’élaboration de protocoles de gestion et des processus pour la sélection d’indicateurs.
- En collaboration étroite avec des acteurs du monde socio-économique (agricole, industriel…) et de l’administration territoriale, l’équipe va contribuer à l’élaboration de procédures, de protocoles voire des « chartes de gestion » pour le partage de connaissances et pour une meilleure prise en compte de la biodiversité en Ile de France.

Le programme FRAGILE, établi en concertation avec d’autres organismes aux échelles locale, nationale, européenne et mondiale, est composé de douze volets principaux, qui sont : (1) Pilotage, (2) Multimédia, (3) Etat de l’art, (4) Bio-indicateurs et bio-collecteurs, (5) Diversité moléculaire et morphologique, (6) Méthodologie pour Veille Stratégique, (7) Pratiques/Etudes de cas (8) Protocoles, (9) Formation , (10) Stratégie territoriale, (11) Dissémination, (12) Réseaux.

Résultats

Le programme scientifique FRAGILE a deux grandes facettes. Le choix des terrains a été le fruit d’une collaboration entre les deux équipes (LEGS et IACA) avec l’aide de la Bergerie Nationale de Rambouillet afin de faciliter un partage des connaissances.

  • Sur le plan des sciences biologiques, le laboratoire LEGS du CNRS a mené des recherches sur la pertinence des abeilles comme espèces bio-indicatrices. Cette partie du projet a permis de mettre au point une méthode de suivi de l’activité des colonies d’abeilles (protocole Alarm FSN) dans le but de caractériser les éventuelles perturbations liées à des contaminations de l’environnement.
  • Sur le plan des sciences socio-économiques, l’équipe IACA du C3ED a mené des travaux de terrain (en collaboration étroite avec des acteurs du monde socio-économique (agricole, industriel…), de l’administration territoriale, et du monde politique) pour une meilleure prise en compte de la biodiversité en Ile de France. Cette partie du projet a utilisé (et participé au développement) la méthode INTEGRAAL, participant ainsi à son amélioration continue.

Partenaires

Face à la complexité reconnue de ce domaine de recherche, la communication entre scientifiques (biologistes, écologues, socio-économistes) ouvre la voie pour des aperçus innovants issus de l’interdisciplinarité. Une approche multi-échelle (locale-régionale-Européenne) est favorisée par le réseau et les constructions méthodologiques issues dans le cadre du projet intégré européen ALARM (Assessing LArge-scale environmental Risks with tested Methods, 6ème programme cadre, 2004–2008, 55 partenaires à travers l’Europe). Le partenariat FRAGILE réunit des laboratoires appartenant à de diverses institutions de veille et de recherche : le CNRS, la Bergerie Nationale (Rambouillet), l’UVSQ et l’UNESCO, chaque équipe portant ses partenaires en réseau. La coordination avec les organismes d’administration territoriale sera facilitée par le rôle fédérateur de FONDaTERRA. Grâce à la communication entre disciplines et entre institutions, le projet FRAGILE est mené ainsi avec l’idée de construction des relations plus larges de partenariat, à la fois recherche-recherche et recherche-société.


Voir Publications