R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil

Mai 2013

Jeudi 30 Mai 2013

Histoire environnementale, économique et sociale des mines

Résumé

La 5ème journée d’étude 2012-2013 du RUCHE est organisée sous la responsabilité de Geneviève Massard-Guilbaud (EHESS). Elle se déroulera le jeudi 30 mai 2012 à l’EHESS, salle du Conseil A (sous-sol).

Jeudi 30 mai de 9h30 à 17h00

EHESS,

190 avenue de France,

75013 Paris

Metro : Quai de la Gare

Pour télécharger le programme cliquez ici


Mardi 28 Mai 2013

Recherche et Développement Durable

Jean-Paul Huchon, Président du conseil régional d’Île-de-France,

Corinne Rufet, Vice-présidente chargée de l’environnement, de l’agriculture et de l’énergie

Jean-Michel Thornary, Directeur général des services ont le plaisir de vous inviter à la conférence Agenda 21

Résumé

Avec son Agenda 21, son programme d’actions « Région exemplaire » et son référentiel « Eco-Région », la Région Île-de-France parie sur la prospective et la transformation à moyen terme pour faire de son territoire la première Eco-Région d’Europe. Energie et climat, risques, mobilités et organisation sociale, intelligence et travail, technologies, santé, alimentation, culture(s), modes et réseaux de sociabilité… l’on voit bien que le défi est multiforme et les interrogations partout. Que le développement durable de la région a besoin d’être éclairé sur toutes ces questions.

Dès lors, où la volonté politique de transformation économique, écologique et sociale recoupe-t-elle les enjeux, les sujets, découvertes et applications de la recherche contemporaine ? Quels messages et/ou alertes la recherche adresse-t-elle aux tenants et aux acteurs du développement soutenable ? À l’inverse, l’ambition du développement responsable implique-t-elle un autre pilotage de la recherche ? Voici quelques-unes des questions autour desquelles vous convie la première conférence 2013 de l’agenda 21. Autour de la Région Île-de-France et des organismes associés et d’autres acteurs franciliens de la recherche, venez nombreux participer à ce débat, organisé en deux grandes tables rondes :

  • Dans quelles disciplines et domaines de savoirs, sur quels objets et quelles avancées la recherche intéresse-elle aujourd’hui le développement durable ?
  • Comment la région qui concentre 40% des chercheurs de l’hexagone peut-elle mettre cette force au service de son développement durable ?

Mardi 28 mai de 14h30 à 17h00 en salle Delouvrier

Reid Hall,

35, Boulevard des Invalides

75007 Paris

Metro : Saint-François-Xavier

Attention, confirmation obligatoire (plan Vigipirate) par mail


Mardi 28 Mai 2013

Capture du carbone dans l’air ambiant

Résumé

Les émissions de gaz à effet de serre, au premier rang desquels le CO2, ne cessent de croître. Il devient donc chaque jour moins probable que cette tendance s’infléchisse avant que la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère ne dépasse ce que les climatologues considèrent comme compatible avec une probabilité raisonnable de maintenir l’augmentation de température moyenne en-dessous de 2°C. L’acidification des océans due à l’augmentation de la concentration du CO2 atmosphérique, amène en outre à formuler l’hypothèse que ce seuil déjà ambitieux s’avère lui-même trop élevé. Compte tenu de la persistance de ces gaz dans l’atmosphère, il se pourrait qu’il n’y ait finalement d’autre solution que d’aller les y rechercher.

La nature suggère un chemin. Les silicates de calcium et de magnésium sont significativement plus réactifs avec le CO2 ambiant que les autres minéraux, les réactions produisant des carbonates stables, d’où l’expression « carbonation minérale ». Ces silicates sont présents avec des densités relativement élevées dans deux types de roches : basalte et péridotite. Particulièrement productive et bien que commune en profondeur, cette dernière est malheureusement rare à la surface de la Terre.

Serait-il possible de faire davantage avec un matériau artificiel conçu à cet effet ? C’est ce à quoi travaillent trois équipes en Amérique du Nord (États-Unis), respectivement dans les universités Harvard, Columbia et de Californie du Sud (USC). Klaus Lackner et Alain Goeppert présenteront les résultats et les perspectives issus de leurs travaux menés respectivement à l’université Columbia et à l’USC. Alain Goeppert discutera des principes directeurs et des méthodes de recherche de matériaux les plus efficaces possible. Klaus Lackner analysera quant à lui les performances techniques et les perspectives économiques des premiers prototypes, testés en Californie (États-Unis) dans le cadre de la start-up Kilimandjaro – ainsi baptisée car, en cas de succès, les « Neiges du Kilimandjaro » ne pourraient-elles pas survivre ? Tous deux discuteront également quoi faire du CO2 capté.

Nota : Alain Goeppert s’exprimera en français, Klaus Lackner en anglais.

Mardi 28 mai de 12h30 à 14h30

Reid Hall,

4, rue de Chevreuse

75006 Paris

Pour télécharger le programme cliquez ici

Inscription en ligne sur le site de l’Iddri


Jeudi 23 Mai 2013

Workshop Globalization, Natural Resource Constraints and the different Scales of Sustainable Pathways

Résumé

Guaranteeing a fair access of current and future generations to scarce resources is a central challenge of sustainable development that fosters intense debate in different scientific disciplines. In this debate, the effect
of the rapidly evolving socio‐economic context, characterized by an accelerating Globalization process, on the use of natural resources is one of the main points of contention. Against this background, this workshop seeks to determine whether the tensions on natural resources are exacerbated, or on the contrary mitigated, by the ongoing Globalization process in a context of uncertainties. The workshop focuses on the energy as the core issue in relation to climate change mitigation, and agriculture and food sector as one of the basic challenges for the global development. It provides multiscale perspectives and confronts quantitative and qualitative works.

The first part will analyze the long term challenges posed to Europe and developing countries by oil dependency and climate change in the context of socio‐economic and political globalization. Local implications of global challenges will be analyzed at the urban scale. The second part will concentrate on the tensions implied by the globalization of food markets and the tensions they imply on land use and food security. Specific
insights will be provided on the constitution of a global land market and land grabbing. A final round table will address the challenges raised by these issues for the cooperation between North and South in view of the
current negotiations on Post Kyoto framework. These works have been conducted in the framework of the EUFP7 Globis project and were also supported by the chair Long term modeling for sustainable development.

Jeudi 23 mai de 9h30 à 17h15

Amphithéâtre du CIRED,

Campus du Jardin Tropical,

45 bis, Avenue de la Belle Gabrielle

Nogent sur Marne

Pour télécharger le plan d’accès cliquez ici

Pour télécharger le programme cliquez ici

En raison du nombre limité de places, nous vous invitons à confirmer votre présence par mail


Mardi 21 Mai 2013

Séminaire « Economie de la transition écologique »

Résumé

Robert U. Ayres

Professeur émérite à l’INSEAD, interviendra en anglais sur le thème :

« Why Energy is a factor of production and why it matters so much »

Objet du séminaire

Comment organiser une transition écologique vers une économie sobre en énergie et moins polluante ? Comment le faire en ces temps difficiles marqués par la réalité du chômage, d’endettement public et privé, de montée de la concurrence internationale ou de crainte sur le financement des retraites. Il faut, on le sent, faire de l’environnement non pas seulement un élément du problème à résoudre mais aussi une partie de la solution. Reste à voir comment éviter que cette intuition ne reste un vœu pieux.

L’enjeu du séminaire « L’Economie de la Transition Ecologique » est de travailler sur des cadres théoriques intégrés fournissant les moyens d’un dialogue cohérent entre macroéconomie, finance, économie publique, travaux d’économies sectorielles mais aussi sciences de l’univers et sciences du vivant pour penser des stratégies de conciliation entre impératifs du court terme et souci du long terme.

Mardi 21 mai de 17h à 19h

Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne

Amphithéâtre 2 B

12, place du Panthéon
75005 Paris

Metro : Luxembourg, Maubert-Mutualité ou Cardinal Lemoine

ENTREE LIBRE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES – PAS DE RESERVATION

Séminaire organisé avec le soutien de Carbone 4, de The Shift Project et du think tank de la Fondation Nicolas Hulot.

Pour télécharger le programme cliquez ici