R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil

Mars 2013

Mardi 19 Mars 2013

Séminaire « Economie de la transition écologique »

Résumé

Michael Kumhof

Deputy Division Chief of the Modeling Division in the IMF Research Department interviendra en anglais sur le thème :

« The Future of Oil »

Discutant : Jean-Charles HOURCADE - CIRED, DR CNRS et DE EHESS

Objet du séminaire

Comment organiser une transition écologique vers une économie sobre en énergie et moins polluante ? Comment le faire en ces temps difficiles marqués par la réalité du chômage, d’endettement public et privé, de montée de la concurrence internationale ou de crainte sur le financement des retraites. Il faut, on le sent, faire de l’environnement non pas seulement un élément du problème à résoudre mais aussi une partie de la solution. Reste à voir comment éviter que cette intuition ne reste un vœu pieux.

L’enjeu du séminaire « L’Economie de la Transition Ecologique » est de travailler sur des cadres théoriques intégrés fournissant les moyens d’un dialogue cohérent entre macroéconomie, finance, économie publique, travaux d’économies sectorielles mais aussi sciences de l’univers et sciences du vivant pour penser des stratégies de conciliation entre impératifs du court terme et souci du long terme.

Mardi 19 mars de 17h à 19h

Ecole Normale Supérieure -

48 Bd Jourdan -

75014 Paris

Metro : Porte d’Orléans (ligne 4) ou Cité Universitaire (RER B)

Séminaire organisé avec le soutien de Carbone 4, de The Shift Project et du think tank de la Fondation Nicolas Hulot.

ENTREE LIBRE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES

Pour télécharger le programme cliquez ici


Vendredi 15 Mars 2013

Séminaire « Histoire environnementale et sociale du végétal »

Résumé

Le végétal est loin d’être un objet nouveau dans les travaux des historiens. S’il n’est jamais absent des recherches anciennes ou récentes consacrées à l’économie, au monde rural, à l’alimentation, au paysage, aux sciences, à la médecine, à l’art… il y reste subordonné aux problématiques propres à ces différentes questions.

Dans la lignée des environmental studies, les Anglo-saxons ont été les premiers à déplacer la focale, avec des travaux pionniers dans la lignée des travaux d’Alfred Crosby. En France, la reconnaissance institutionnelle d’un champ de recherche entièrement consacré à l’histoire du végétal est chose très récente. Plutôt qu’un symptôme d’émiettement de la discipline historique, il faut y voir les conséquences de l’effort constant d’ouverture à d’autres disciplines caractéristique de ces dernières années. Plus largement, les sociétés occidentales contemporaines manifestent un intérêt croissant pour les thématiques environnementales, qui contribuent à orienter les grandes directions de la recherche, tous domaines scientifiques confondus. Cette « histoire du végétal » n’est pas le pré carré de l’historien, loin s’en faut : elle est susceptible d’intéresser toutes les recherches sur cette catégorie de vivant, soit un large spectre de disciplines issues des sciences dites « dures » (biologie, paléobotanique, génétique…). Elle suscite également l’intérêt et la curiosité de la part des historiens environnementalistes, qui s’interrogent sur la façon de s’approprier cet objet avec leurs méthodes et leurs outils disciplinaires.

La journée d’étude du RUCHE du 15 mars 2013 a pour objectif de revenir sur l’émergence de l’histoire du végétal dans le paysage universitaire, et de questionner ses liens avec l’histoire environnementale. Interviendront des jeunes chercheurs et des chercheurs confirmés issus de disciplines différentes, et qui ont fait de l’histoire du végétal le centre de leurs travaux. En présentant leurs travaux, elles et ils reviendront sur leur approche méthodologique de la question, et sur leur ouverture à l’interdisciplinarité.

Coordination : Patrick FOURNIER, Émilie-Anne PEPY

Vendredi 15 mars 2013, de 11h à 17h30

EHESS Paris

190, Avenue de France

75013 Paris

salle du conseil B

Pour télécharger le programme cliquez ici