R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2006

PLANET : Plateforme d’Apprentissage pour une Ecologie Territoriale

Coordination : NICOLAI Isabelle - Maître de conférences- UVSQ (C3ED)

Objectifs scientifiques

Le projet PLANET a pour objectif de développer une méthode et des outils regroupés dans une plate-forme collaborative pour permettre aux décideurs publics et privés de s’approprier cette démarche innovante et emblématique du développement durable. Cette approche de "processus apprenant" se rapporte à des mécanismes d’intelligence collective, discipline peu connue en France et encore largement expérimentale dans le monde. Le projet décline les objectifs scientifiques et techniques suivants :

  • Le recensement et l’analyse des pratiques d’écologie territoriale engagées (typologie, critères d’éco-efficacité, nature des écotechnologies mises en œuvre, modalités d’aménagement du territoire, classification des pratiques concertatives…) qui répondent aux objectifs de mutualisations de services, échanges de flux et partage d’équipements ou ressources humaines. Identification des partenariats innovants possibles.
  • La mise en place d’une approche d’analyse multi-indicateurs basée sur des objectifs précis et décidés collectivement. La quantification des indicateurs associés aux objectifs permet aux professionnels des collectivités d’évaluer quantitativement et de comparer différentes alternatives d’aménagement et de gestion territoriales.
  • La mise au point d’une méthodologie pour l’analyse et la codification des retours d’expérience orientés vers l’explication des solutions, les illustrations et les exemples pour différentes catégories d’acteurs (collectivités, industriels, scientifiques, ONG, observateurs…) et en analysant d’une part les composantes techniques (déchets, alimentation, innovations…) et d’autre part les composantes organisationnelles (conduite de projet, dispositif d’animation, gouvernance…).
  • La constitution d’une plateforme de connaissances ouverte, accessible aux parties intéressées. L’objectif de cette plateforme est de donner accès à une connaissance qualifiée et adaptée aux besoins des acteurs, à partir de ces études de cas et des solutions esquissées en matière d’écologie territoriale.

L’objectif est de caractériser les éco-technologies qui pourront être développées en matière de gestion des déchets en relation avec la compétitivité économique, l’innovation technologique, les choix des collectivités territoriales et la "demande sociale".

Etapes

Au sein de ce projet PLANET, nous nous concentrerons plus particulièrement dans la demande de post-doc, sur les aspects de changement comportemental des acteurs en matière de consommation.

Le projet post doc se développe en trois temps :

  • Analyser les caractéristiques de la consommation durable. L’objectif scientifique du projet est de participer aux débats sur le thème de la consommation durable en privilégiant différents points : justifications économiques incluant les aspects socio-économiques reliées à la mise en œuvre institutionnelle de l’économie ; aspects socio-psychologiques définissant la consommation en relation avec les conditions culturelles et sociales de l’individu et enfin les explications socio-technologiques des choix de consommation. Nous développerons également toutes les références existant en marketing écologique.
  • Apporter une meilleure compréhension des mécanismes cognitifs qui gouvernent nos comportements. Les procédures d’influence ont été, traditionnellement, utilisées dans d’autres contextes (implication dans des formations, comportement du consommateur, réduction du chômage…) mais les comportements écologiques ont fait l’objet de peu de recherches.
  • L’objectif serait de partir de l’existant connu pour de nombreux autres comportements et de transférer, en les adaptant, ces procédures d’influence sur un comportement nouveau : l’adoption de comportements écologiques variés appliquée à la problématique de la gestion des déchets (tris des ordures, recyclage des ordures…). Les références ici sont plutôt d’inspiration psycho-sociologique et s’appuient sur des techniques bien définies. Les travaux que nous conduirons seront de nature essentiellement expérimentale c’est-à-dire que, pour chaque comportement recherché, une technologie d’influence sera développée et comparée à un groupe auprès duquel on aura simplement eu recours à un message incitatif (brochure d’information, publicité).
  • Mener des analyses de foresight sociaux dans le cas de la gestion des déchets pour aider les entreprises à définir les éco-technologies de demain. Les résultats obtenus permettront en effet de classifier les comportements de consommation et d’aider les entreprises à définir au mieux les innovations technologiques relatives aux options de gestion des déchets. Une telle cartographie des comportements de consommation avec une approche d’anticipation permet de définir des scénarios de prospective au niveau de la demande sociale.

Coordination : NICOLAÏ Isabelle