R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2005

Préparer et accompagner les politiques d’aménagement et de transport durable

Coordination : LATERRASSE Jean - ENPC

Objectifs scientifiques

Depuis 1960, les politiques de transport ont privilégié les infrastructures routières rapides, traversant les banlieues, et celle des transports ferrés (RER, métro, tramway).
L’accroissement de la vitesse de déplacement et la baisse relative des coûts de transport ont été placés au cœur des politiques locales de transport et ces choix politiques, en l’absence de politiques spatialisées du logement, ont favorisé l’étalement. La ville s’est déconcentrée, étalée dans ses fonctions résidentielles et plus récemment dans ses fonctions économiques.
Ses territoires se sont fortement spécialisés par grandes fonctions (habitat, emplois, zones commerciales).
La ville s’est aussi ségrégée socialement dans ses composantes spatiales, et pas seulement dans la ville centre.
Ces évolutions questionnent fortement les formes du développement urbain en raison de leurs impacts considérables sur les circulations automobiles. La ville d’aujourd’hui, étalée et éclatée, est stigmatisée par les problématiques environnementales et « le verrouillage généralisé des espaces ».

Les transports représentent aujourd’hui 27 % des émissions de gaz à effet de serre en France ; c’est le secteur où les émissions croissent le plus rapidement.
Mieux maîtriser les flux de déplacement tout en améliorant à la fois la qualité de vie et la compétitivité de la région sont devenus un objectif majeur.

Etapes et attendus

Ce projet part de la nécessité de représenter dans un cadre spatialisé les interactions entre transport et logement, pour comprendre les impacts réels d’une politique sectorielle dans le contexte urbain.
Une vision de long terme sur ce sujet doit comprendre deux dimensions complémentaires :

  • les corrélations fortes entre les choix de déplacement et les évolutions des valeurs immobilières : le rôle des degrés d’accessibilité dans l’espace, la formation locale des prix des logements, font l’objet d’une étude spécifique. Des estimations sur les manques en quantité et en localisation de catégories de logements comme le logement social seront produites ;
  • une intervention dans le secteur du logement pourra, dans le contexte de la dynamique d’ensemble des comportements de mobilité, être envisagée comme un levier d’action environnementale parallèle à une action dans le secteur des transports.

Parallèlement, une réflexion, s’appuyant sur la conception et/ou l’adaptation d’outils informatiques permettant de modéliser des réseaux de transport et leurs effets, est engagée en partenariat avec la RATP, pour mieux cerner, notamment du point de vue des possibilités de transfert modal, les enjeux d’un renforcement de la consistance et de la qualité (notamment autour de la question du confort) des services de transport collectif.

Equipe et partenaire