R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2006

Spécificités des dynamiques spatiales métropolitaines franciliennes au regard du développement durable

Coordination : DUPUY Gabriel - Université Paris I

Objectifs scientifiques

L’ensemble métropolitain francilien évolue au gré de dynamiques spatiales puissantes. Les préoccupations du développement soutenable se heurtent à la force de ces dynamiques.

  • S’agit-il, au nom du respect de l’environnement, de l’économie de l’énergie, de la lutte contre l’effet de serre, de contrôler la mobilité des personnes, le transport de marchandises : nous butons aujourd’hui sur le fait que l’étalement urbain va de pair avec le maintien d’une forte polarisation des activités et des emplois.
  • S’agit-il d’équilibrer la croissance économique génératrice d’emplois et celle de la population, demandeuse de travail et de services ? Il est constaté que la permanence d’un centre parisien très vigoureux en termes économiques s’oppose au maintien de populations actives dans la zone dense parisienne.
  • S’agit-il d’œuvrer vers plus de justice sociale, par exemple par une politique de logement : l’on constate que celle-ci ne peut que créer de fortes inégalités d’accessibilité dues notamment au caractère radial du réseau de transport collectif.

En quoi ces dynamiques, et les contradictions qu’elles impliquent dès lors que l’on se place dans une perspective de développement soutenable, sont-elles singulières ?
En quoi sont-elles analogues à celle d’autres grands ensembles métropolitains ?

La comparaison avec d’autres agglomérations ou régions urbaines françaises n’a guère de sens compte tenu de la disproportion Paris/province. C’est donc par rapport à des métropoles étrangères qu’il convient de s’interroger.

Etapes

A titre d’exemple, les analyses disponibles sur la région francilienne montrent une double polarisation.
Polarisation croissante du grand Bassin parisien vers l’Ile-de-France, polarisation croissante de l’Ile-de-France autour de Paris intra-muros assorti des excroissances que sont la Défense, Roissy et Paris-Sud.
Elles montrent également l’effet organisateur des villes nouvelles sur la périurbanisation.

L’importance des politiques publiques passées dans ces dynamiques est souvent souligné, notamment en comparaison avec des métropoles étrangères. Mais il s’agit plutôt d’un postulat car beaucoup d’études restent monographiques.
Lorsqu’il existe des comparaisons, par exemple, à l’échelle européenne, dans le cadre de l’OCDE ou du G8, la perspective est rarement celle du développement soutenable.
De plus les travaux scientifiques (comme la thèse Manuel Appert sur Londres qui porte sur un aspect de la question) sont beaucoup plus rares que les rapports officiels et de façon générale la littérature grise (imprimée ou numérique).

Il en résulte à la fois une difficulté à apprécier la singularité francilienne en la matière et une certaine confusion dans le diagnostic préalable à des politiques de développement soutenable qui sont de plus en plus d’inspiration internationale.

Ce projet consiste à créer une revue raisonnée de la littérature française et internationale (incluant la littérature grise et la webographie) selon la problématique exposée ci-dessus.

L’intérêt de ce projet étant de permettre de conclure, sur la base d’un état suffisamment complet des connaissances, soit au caractère absolument spécifique des dynamiques spatiales métropolitaines de l’Ile-de-France, soit à un degré significatif d’analogie avec d’autres espaces métropolitains. Ce résultat, qui présentera un intérêt direct en termes de diagnostic et d’action, permettra également de lancer dans de bonnes conditions scientifiques des recherches ultérieures sur les facteurs explicatifs de cette singularité ou de ces analogies.

Coordination : DUPUY Gabriel